L'Espigaou.

2ème VERSION de SUITE & FIN

 

 

Coucou mes copines

 

Il y a quelques temps Cathy ROSE

avait parlé d'un livre qu'elle avait bien aimé

P9160005

 

P9160006

 

 

je l'ai donc acheté et je l'ai lu

d'un seul trait

à 2 heures du matin je l'avais terminé

avec un peu de regret car j'aurai voulu

faire durer le plaisir un peu plus longtemps.

je regrettais de l'avoir lu aussi vite.


Ce livre est une merveille

On est un peu surprise au début par l'écriture

puis on comprend qu'elle écrit comme on parlait

dans les fermes en 1931, où l'on était illettré

Mary écrit à la façon d'un journal intime

Elle va avoir bientôt 15 ans

elle raconte naïvement sa vie

d'une façon touchante et spontanée, 

qui souvent nous fait sourire,

comme l'on sourit à un enfant

qui vient nous raconter, avec ses mots,

son dernier exploit.

Je vous le recommande vraiment.

 

RECTIFICATIF

Carhy Rose vient de me dire

que ce n'est pas elle

qui m'avait parlé de ce livre

donc ce doit être MANOU ou MIMI

je la prie de bien vouloir m'excuser

 

                    ==========

 

CHEZ NOTRE AMIE

NICOLE PASSION

Toute l'année elle nous offre

d'excellentes recettes

avec de sublimes présentations

afin que nous surprenions nos amis

et gations notre famille

alors que c'est nous qui devrions

lui dire merci

Elle a décidé en remerciement de nos visites

de nous faire gagner ce superbe cadeau

allez vite sur son blog

pour en connaitre les formalités de participation

 

NICOLE 1 112533299

 

Regardez la finesse et l'élégance de ce bijou

Il est bien à l'image de notre Nicole

 

NICOLE PASSION 112533296

 

Je vous souhaite BONNE CHANCE

 

                        ===========

 

Je me suis aperçue que vous êtes aussi gourmandes que moi

je vais donc vous donner une nouvelle recette

Nous sommes en automne

Ce sera un légume automnal

que j'adore

à vraie dire j'adore presque tous les légumes

 

Il vous faudra  :

- 1 potimarron

- des châtaignes

- 1 pot de crème fraîche entière

- un paquet de parmesan râpé

- un peu de sel  

(moi je ne mets pas le sel

celui du parmesan me suffit

et comme je vous l'ai dit je suis très gourmande

j'aime garder le goût des aliments)

- une petite cuillère à café de poudre de clou de girofle

 

Dans une cocotte minute

je mets mes châtaignes

je recouvre d'eau 

et dans le panier qui ne touche pas l'eau

je mets mon potimarron.
Je laisse tourner le sifflet 8 mn

puis j'égoutte bien toute l'eau

avec un pressoir à purée

j'écrase le potimarron

avec les châtaignes, la crème fraîche,

la poudre de clou de girofle

et la moitié du paquet de parmesan

 

j'étale le tout dans un plat à gratin 

je recouvre du reste de  parmesan

Je passe au four pour faire gratiner.

Je fais ce plat pour 2 personnes

si vous êtes plus,

vous multipliez le potimarron 

les châtaignes et le parmesan

par le nombre de personnes

ne multipliez pas

la poudre de clou de girofle

et la crème ça suffira

 

Je vous rappelle que le potimarron

ne s'épluche pas

il suffit de bien le laver à l'eau claire

avant cuisson

par contre n'oubliez pas d'oter

les graines qui sont à l'intérieur

 

                    ==============

 

 L'HISTOIRE 

2ème VERSION de la fin

 

Pour les copines déçues de la fin de l'histoire

j'ai fait une deuxième version

comme vous auriez aimée

une version où Rose se marie avec Gino.

 

Vous me direz à la fin

celle que vous préférez

votre avis est très important

alors n'oubliez pas de me le donner.

 

ATTENTION

On ne fait pas toujours le bon choix.

 

                   ========

 

Je reprends après le départ de Gino au petit matin.

 

Comme à leur habitude la famille Italienne

est partie le lendemain.

Mais avant de partir Gino avait discuté avec sa soeur

il lui avait dit qu'il avait pensé avoir convaincu Rose

mais qu'elle désirait attendre quelques jours

pour donner sa réponse

afin de bien réfléchir.

 

Dès le lendemain de son arrivée à Rome

Gino envoya un petit mot à Rose.

Il lui disait qu'il pensait à elle à chaque seconde

que les heures, les minutes et secondes

lui paraissaient interminables

dans la l'attente de sa réponse définitive.

 

lettre can-stock-photo_csp12777745

 

 

Rose lui répondit que sa lettre lui avait fait plaisir

mais qu'elle avait besoin d'encore un peu de temps

pour prendre sa décision

une décision importante pour le restant de sa vie.

 

Tous les jours elle recevait

un petit mot ou une carte postale

de Gino.
Les cartes représentaient

les plus beaux sites des environs de Rome

Il savait qu'elle ne désirait pas habiter en ville.
Il  commençait à se renseigner sur les maisons à vendre

dans la colline sur les hauteurs de Rome

Il en visita beaucoup

Il fit des photos

en pensant les envoyer à Rose

lorsqu'elle lui aurait donné sa réponse

dont il était persuadé positive.

 

Rose devant la présence postale quotidienne

qui lui rappelait sans cesse Gino

ne pouvait plus penser à autre chose.

 

Gino était très malin

habitué à ses nombreuses conquêtes féminines

il savait comment s'y prendre

il savait qu'il fallait sans arrêt être présent

(même par courrier)

pour ne pas laisser tomber l'attention de Rose sur lui.

 

Il n'avait pas tord,

Rose ne pouvait plus penser à autre chose

Il était toujours présent.

 

Elle finit par lui demander

de la recevoir quelques jours chez lui

afin de voir si elle pourrait

s'habituer à la vie de Rome.

 

Le jour de son arrivée

Gino était devant le quai de la gare

bien avant l'heure.

Enfin le train arriva

 

img_presse_inauguration_hall_2_gare_de_lyon_archives_12_26-06-2013

 

le bonheur et la joie dans les yeux

ils s'étreignirent

 

Ils allèrent chez lui poser les bagages de Rose

puis comme l'heure avançait

il lui proposa d'allait se restaurer

dans une trattoria

où il avait réservé une table.

 

trattoria-mario

Le restaurant était joliment décoré

une ambiance appelant à l'intimité

 

26435771-un-couple-se-tenant-la-main-lors-d-un-diner-romantique

 

avec une douce chanson Italienne en sourdine

vous savez ces chanteurs Italiens à la voix cassée

qui chantent si bien l'amour, 

je suis sure que vous les connaissez tous

 

 

Bien entendu la table était un peu à l'écard

Le repas avait été bien choisi par Gino

Il avait porté une attention toute particulière

au choix des vins

Il savait ce que ce serait un bon allié à sa cause.

Nous savons bien sur que le vin Italien rend amoureux

 

Après ce repas ils marchèrent un peu dans 

la fraîcheur du soir.

Puis ils rentrèrent chez Gino 

Il lui souhaita une bonne nuit

L'embrassa longuement

et puis..............et bien non

je vous ai dit qu'il était très malin

avec la gente féminine

Il se coucha sur le sofa du salon.

Il fallait laisser venir le désir 

et lui montrait qu'il la respectait.

 

Au petit matin

Gino lui expliqua qu'il avait commencé à visiter

quelques maisons dans des lieux qui lui plairaient

Il lui montra les photos

et lui proposa d'allait ensemble les revoir.

 

Il faisait très chaud

il recommanda à Rose de s'habiller légèrement

et de mettre des chaussures de marche

Sur la route il s'arrêta devant une boutique

et dit à Rose 

"attends moi j'en ai pour 2 secondes"

Il revint avec un chapeau de paille

qu'elle essaya de suite

 

CRA01304,chapeau-paille-femme

 

"tu en auras besoin la haut"

La voiture pris le chemin

qui grimpait sur les hauteurs

Ils arrivèrent  au sommet.
Au milieu d'une pinède une joli villa 

on y entrait par un portillon 

l'allée était jonchée de fleurs

 

agapanthe-petit-jardin-ville

 

les oliviers planté dans le centre du jardin

donnaient un bel ombrage

sous les oliviers une jolie table et 2 chaises

attendaient les visiteurs;

Plus près de la bâtisse une fontaine entourée de lavandes

rafraîchissait l'air 

 

Fontaine-provencale_w641h478

 

la musique de son clapotis était très agréable.

Ils entrèrent dans la maison

dont Gino avait eu la bonne idée d'en demander

les clefs à l'agence avant l'arrivée de Rose

L'intérieur était splendide

un grand salon carrelé de dalles de pierre

 

couleur-lin-peinture-salon-deco-zen

 

une ouverture donnait sur la cuisine salle à manger

 

435

 

les portes des placards en bois patiné à la chaux

une gazinière ancienne en fonte,

ainsi que des herbes séchaient sur la paillasse

prêtent à être cuisiner.

La salle à manger était meublée rustiquement

au centre un grande table ancienne

et tout au tour des chaises de pailles 

dans un coin un radassier comme celui-ci

 

radassier-provencal-a-3-places--epoque-louis-xvi--8235-LARGE_4

 

Du salon un escalier montait aux chambres

qui comprenait au 1er étage

2 grandes suites parentales

avec de somptueuses salle de bain

 

aménagement-salle-de-bain-style-rustique-douche-italienne-armoire-rangement

 

et au 2ème étage 

3 belles chambres et une salle d'eau avec douche

à l'Italienne toute en marbre.,

et baignoire identique à celle de la Rome antique

 

medusa-resort

 

Par les fenêtres des chambres du 1er étage

on pouvait voir les champs de lavande

jusqu'à perte de vue

 

thXQ0GFR48

 Celles du 2ème étage ouvraient la vue

jusqu'à la ville de Rome.

 

vue-de-rome-depuis-le-janicule

 

Cette maison était un bijou.

très bien entretenu et meublé avec goût

elle pouvait être vendue avec ou sans les meubles.

 

Rose n'en croyait pas ses yeux

La maison et son silence loin du bruit

de la ville l'attirait beaucoup

La délicatesse et le bon goût de Gino

avaient fini de la convaincre.

 

Le soir venu

elle donna sa réponse à Gino qui fixa immédiatement

la date des fiançailles 

et celle du mariage.

 

TiaraPhotographie-LOGO-7

 

Ils furent d'accord pour faire les fiançailles

dans sa petite maison en France

et le mariage religieux en Italie,

il lui donnait le choix entre la petite chapelle

 

une chapelle en Italie thK0E1A43L

 

près de leur future maison

ou la basilique de ROME

dans leur famille il y avait un évêque

ce qui leur donnait l'autorisation

de se marier à la Basilique

 

basilique-saint-pierre

Je pense que vous commençait à bien connaître Rose

et que vous avez deviné

qu'elle a choisi la petite chapelle.

 

Pour les fiançailles

toute la famille Italienne se déplaça 

pour venir loger chez Joséfa.

La joie, les rires et les blablas furent

encore pire que lors des autres rassemblements
Tout le monde avait pu apprécier Rose

Rose avait préparé des tables dans son jardin

Mariage-chic-et-champetre-au-domaine-de-Villary-Gard-photographe-Laurent-Brouzet-La-Fiancee-du-Panda-blog-mariage-4

Depuis longtemps elle était considérée comme de la famille

Tout le monde embrassait Rose et félicitait Gino.

Rose fut submergée de cadeaux .

 

puis comme tout à une fin 

et que le travail attendait les hommes 

ils repartirent tous à Rome.

 

 

Arriva le mariage.
Rose avait voulu une robe toute simple de dentelles

telle que celle qu'elle avait vu sur une photo

de la grand mère de Gino

Elle la fit réaliser par une couturière;

il_570xN

Gino organisa avec l'aide de ses parents la cérémonie

à la chapelle et le repas dans un restaurant de Rome.

 

Mariage_champêtre_Vaucluse_Provence_Alpes_CotedAzur_Photographe_wedding_Soul_pics_blog_53

Le jour du mariage arrive

Le matin les demoiselles d'honneur

sont venus l'aider à s'habiller.

La coiffeuse s'est déplacée

pour faire les dernière retouches

et fixer le voile

Mariage_champêtre_Vaucluse_Provence_Alpes_CotedAzur_Photographe_wedding_Soul_pics_blog_06

 

Rose avait demandé que les demoiselles d'honneur

aient une robe blanche 

à la forme et au goût de chacune

elle devrait porter un bouquet

de roses fraîches aux couleurs pales

et sur la tête une couronne

de petites roses blanches.

 

 

TiaraPhotographie-LOGO-84

Rose avait sur la tête

une fine couronne de rose blanches

d'où descendait un très long voile brodé.

 

Mariée-Années-Folles-voile

 

Toute la famille et les amis  étaient présents -

Joséfa avait décidait le peintre

de la maison d'en haut de partir avec eux.

 

Lorsque Rose se présenta toute la famille

fut émue de reconnaître la robe de la Mamée.

Il y eut des larmes mêlées aux rires

et aux applaudissements

Les parents de Gino la remercièrent

de cette jolie attention.

 

La cérémonie fut grandiose et le repas

se termina au petit matin

Avant la fin des festivités Rose et Gino se sauvèrent,

aidés de Joséfa, par la porte de derrière 

pour aller dormir pour la première fois

dans leur nouvelle maison..

 

                                             ♥♥♥♥♥

 

Le lendemain ils partirent en voyage de noce

Gino emmenait Rose visiter

les plus belles ville d'Italie

 

FLORENCE

florence aff345ff

 

VENISE

venise-canal_dalbera

 

bien sur ROME

 

 

01rome

 

La fontaine de TREVISE

fontaine-trevi

 

PISE

PISE th0S77FPPU

puis descendirent plus vers le Sud

visiter Les POUILLES

Trulli_Alberobello11_apr06

la SARDAIGNE,

sejour-sardaigne22

 

la SICILE

vue-aerienne-sicile-italie

 

 

 

Il fallait rentrer Gino devait reprendre le travail.

 

Les journées se passèrent bien 
Rose prenait possession de la maison

rangeait la vaisselle et le linge à sa façon

Faisait un peu de ménage

profitait du jardin.

et attendait le retour de Gino

Le dimanche il y avait le rituel repas dans la famille

 

Puis tout devint monotone.

Elle aurait voulu passer le dimanche

jour où Gino était à la maison

seule avec lui..

Lorsqu'elle en parla à Gino

Il compris qu'il était temps

d'avoir un enfant pour l'occuper.

 

1 an après est arrivait un beau garçon;
vite accaparé par la famille qui le couvrait de cadeaux

donnait des conseils à Rose sur l'éducation de l'enfant.

Rose était envahie par la générosité et la présence 

de la famille si nombreuse de Gino.
Elle aurait préféré se débrouiller toute seule

faire son expérience de mère toute seule.


tous les dimanches

elle devait partager avec la famille

son mari et son enfant

De bonne grâce elle se plia à leurs coutumes

 

elle ne prenait plus aucune initiative,

La famille était là pour cela.


Elle avait l'impression d'avoir vieilli trop rapidement

 

tout était toujours organisé par la famille.


Elle finit par s'en plaindre à Gino 

ce qui ne servit à rien

il était habitué à vivre ainsi et trouvait cela normal

Il lui disait "tu t'habitueras"

"C'est par amour pour nous trois qu'ils agissent ainsi

tu devrais leur en être reconnaissante"

 

Pour préserver son mariage et éviter les querelles

elle ne dit plus rien à Gino.

Sa vie, sans vrai vie, continua.
Elle qui rêvait d'une vie tranquille

entre son mari et ses enfants

en communion avec la nature

Elle se sentait

comme enfermée dans un cage dorée

où telle une fleur qui s'étiole

sur la branche du rosier à la fin de l'été

perd sa volonté d'exister.

 

Cette superbe maison où régnait la lumière et le bonheur

lui semblait maintenant terne, fade, sans aucun relief

parfois elle ouvrait le livre de son coeur

pour revoir les images du bonheur

lorsqu'elle était arrivée à Rome pleine d'espérance

dans cette si belle ville riche d'une grande histoire.

Mais vaine perdu, la tristesse était bien là

même sa peau ne paraissait plus aussi belle,

le rose de ses joues était devenu jaunâtre

elle n'avait plus d'apêtit, maigrissait

La seule chose qui la retenait à la vie

était son petit garçon.

 

La vie se déroula ainsi,

L'été Rose aurait voulu retrouver Joséfa

discuter avec elle, lui demander conseil,

mais...
toute la famille était là,

et ça aussi n'était plus possible

elle regardait sa petite maison, les larmes aux yeux,

 elle y avait connu le bonnheur 

 et la chaleur de l'amitié

 

                                  ====

 


Les enfants heureux courraient dans toute la maison

 les rires, les blablas fusaient de tout coté 

ainsi continuerait la vie

Toutes les photos viennent du net 

                         =======

 

Quelle version auriez vous choisie ?

celle du précédent billet où celle ci?

 

                       ========

 

Je souhaite la bienvenue à mes 2 nouvelles abonnées

 

Petit bouquet cueilli à l'instant dans mon jardin

P9190008

 

 

JE VOUS EMBRASSE

 

 

 

Posté par lespigaou à 20:27 - Commentaires [44] - Permalien [#]


SUITE & FIN et ++++

 

 

Coucou mes copines,

 

Une bonne recette du risotto

 Il vous faut :

du riz rond

du vin blanc sec

 un bouillon de légume

 de la crème fraîche

 du parmesan

 du pécorino

 quelques crevettes décortiquées

  de l'eau

  une pincée de sel

  Un peu d'huile d'olive

 

- Je fais blondir légèrement mon riz dans l'huile

- je verse le vin blanc dessus et laisse faire un bouillon

   pour faire évaporer l'alcool

- Je mélange le bouillon de légumes à l'eau  

   que je verse par dessus

- je laisse bouillonner environ 10 mn

- pendant ce temps avec un économe je râpe les 2 fromages

- je les incorpore au riz 

- avec un pincette de sel

- puis après les 10 mn de cuisson

- j'ajoute les crevettes coupées en morceaux

-  et la crème fraîche

- laissez cuire encore 10 mn 

-rajoutez de l'eau au fur et à mesure

- le riz ne doit jamais être sec.

- je ne poivre pas car le pécorino en contient

 

Dans un poêle je fais revenir

3 noix St Jacques par personne

1 mn de chaque coté

Et 2 filets de rouget par personne

que je fais cuire uniquement coté peau

je sers le risotto accompagné

des noix St Jacques et des rougets

et 1/4 de nos bons citrons de Menton

ou d'Italie si vous en trouvez

Le riz doit être flasque mais pas liquide

 

 

Vous pouvez faire ce risotto sans poisson

soit on remplace les crevettes par des champignons 

(cèpes ou autres selon votre goût)

et des petits légumes de la saison

coupés en tout petits morceaux.

 

 

 

L'HISTOIRE (suite et fin)

Vous l'attendez

et bien la voici 

 

J'ai oublié de vous dire qu'"ELLE" s'appelle Rose.

 

Rose est donc rentrée chez elle en larmes.
De leur coté Joséfa et Gino était bien triste,

mais Gino ne désespérait pas tout à fait

il voulait encore tenter sa chance

et discuter avec elle

Il alla taper le gros gong à sa porte

Elle lui ouvrit, 

ils discutèrent, discutèrent,

chacun défendant ses arguments

Gino :

" L'amour passe avant tout,

il doit être plus fort que tout"

Rose :

"Oui, bien sur,

mais j'ai trouvé le bonheur ici

et ne veux pas le perdre"

Gino :  

"Es-tu sure de tes sentiments"

Rose :  

"je crois, oui."

Gino :  

"moi je ne crois pas, j'en suis sur

 Pourquoi es tu partie en pleurant"

Rose :  

"Parce que je ne voulais pas faire

de la peine ni à Joséfa, ni à toi"

 

ils discutèrent ainsi pendant

des heures et des heures

ils ne virent pas le temps passer

au petit matin Gino s'en alla,

persuadé d'avoir convaincu Rose..

 

Gino repartit en Italie.

dans sa belle ville de Rome.

 

piazza-navona-1

 

 

 

Rose continua ses confitures 

 

confiture

 et ses conserves

Conserve-maison

 

elle continue d'admirer la nature qui l'entoure

cette belle nature avec qui elle communique 

Elle ne pourrait plus vivre sans elle

paysages-provence-3036_w500

Elle fait provision de thym, et de romarin 

 

Thym-citronné-faucille-à-dents

 

th7ZXEGVX5

 

 

qu'elle fait sécher pour l'hiver

 

 

k8323214

 

 

ces petits bouquets qui embaumeront

sa maison et sa cuisine .

 

 De temps en temps elle fait un petit tour à la ville,

afin d'y rencontrer les nouvelles

connaissances qu'elle apprécie.

 

De temps en temps elle recevait

un petit mot de Gino.

qui lui faisait plaisir et l'attristait en même temps


Elle continuait de côtoyer son amie

Joséfa qu'elle aimait beaucoup. 

 


Elle avait fait la connaissance

de l'artiste de la maison du dessus

 

100818702_o

 

et avait réussi à l'apprivoiser.

Elle avait pu admirer ses chefs d'oeuvre,

il avait beaucoup de talent

Dans ses tableaux au milieu

de la lumière de Provence ,

entre les oliviers, les tournesols,

et les coquelicots

il y avait toujours un petit coin sombre

Elle compris que dans sa vie

il y avait eu une période triste

et que comme elle

il avait cherché le bonheur

et l'oublie dans ce village,

loin de son passé.

 

De temps en temps 

Elle lui portait un pot de confiture

et lui,

lui offrait outre sa reconnaissance

pour la confiture mais surtout pour sa discrétion

un petit tableau de sa maison

qu'il avait fait à son insu,

après la restauration du maçon.

 

106819404_o

 

Elle en était très heureuse

car à travers sa peinture

il lui disait que la restauration

lui plaisait beaucoup

qu'elle s'intégrait parfaitement

à la nature environnante.

 

Le temps passa, l'automne arriva,

 

la nature s'empourbrait de ses belles teintes

d'or et de feu

le jardinier venait planter les arbres fruitiers

et préparer le jardin pour l'hiver.

Il l'aida à ranger le bois

qu'on lui avait livré.

 

Elle emmagasinait cette nature en elle

et les longues soirées d'automne

elle ouvrait les pages de son coeur

pour encore en jouir

 

                     

Elle envoya une lettre à Gino en lui disant

qu'elle regrettait beaucoup 

mais qu'elle ne donnerait pas suite à ses espoirs.

Qu'elle serait heureuse de conserver

son amitié qui lui était chère

etc....etc.....

 

 

Un matin de fin octobre

Joséfa trouva devant sa porte

un joli panier d'osier

fermé d'un grillage

d'ou 2 yeux verts la fixaient

et une lettre.

9292_trixie_korbhoehle_1

Cette lettre était de Rose,

elle lui demandait de bien vouloir

prendre soin de son chat

car elle devait s'absenter quelques temps

et demandait à son mari le maçon

de bien vouloir faire les travaux

au cabanon selon ses instructions

 

106819395_o

 

qu'elle lui faisait entière confiance

car elle savait qu'il ferait selon ses goûts

qu'il connaissait parfaitement maintenant.

dans l'enveloppe il y avait les clefs

de la maison et du cabanon,

et un peu d'elle,

elle laissait son empreinte et un peu de son âme

car elle savait qu'elle allait s'absenter plusieurs mois

et qu'elle en souffrirait

 

Rose était partie en Suisse,

son séjour se prolongea,

elle ne donnait pas de ses nouvelles

sauf de temps en temps un chèque

pour le maçon pour les avancées des travaux .

 

Puis au début mars après

plus d'un an d'absence

 

un après midi

on revit la voiture de Rose

garée devant la maison.

Rose était rentrée dans la nuit.

Joséfa est de suite venu prendre de ses nouvelles

en lui ramenant son chaton

qui était devenu un beau matou.

 

n634839

 

Rose lui offrit le café, elle discutèrent un moment

puis on entendit comme un petit miaulement très doux.
Joséfa redressa son regard l'air interrogateur.
Rose était parti dans l'escalier qui monte aux chambres;

 

Elle en revint avec une enfant dans les bras.
Joséfa était stupéfaite,

elle pensait que Rose s'était mariée en Suisse

mais pas d'alliance à son doigt.

L'enfant était une merveilleuse petite fille

toute rose avec des cheveux et des yeux très noirs.

 

40996164

 

Rose présentât sa fille Romane à Joséfa

qui était partagée entre l'admiration

et les questions qu'elle n'osait poser.

 

 

Le temps passa arriva l'été, Romane

se faisait de plus en plus belle.
et Rose semblait très heureuse

Lorsqu'elle regardait son petit ange

dans son sommeil innocent

elle savait qu'elle avait fait le bon choix

Le moindre de ses soupirs,

le moindre de ses sourires

ses petites mimiques

lui remuaient le coeur

Elle avait tant de bonheur

de se sentir contre son corps tout chaud,

son odeur de bébé la transportait.

Dans le plus profond de son âme

un bonheur indescriptible

un immense bonheur

elle comprenait qu'elle touchait

le bonheur complet

celui qu'on ne pouvait décrire

car il n'y a pas de mots

assez puissants pour l'exprimer.

 

 

Toujours pas de mari à l'horizon.

 

 

L'automne se présenta 

La nature s'exprimait

avec ses couleurs de feu et d'or

La nature était de plus en plus magnifique

les journées étaient encore très douces

on pouvait continuer de  profiter du jardin .

 

Puis l'hiver

et Noël,

avec l'arrivée de la famille Italienne de Joséfa.

 

34497780-URSS-CIRCA-1970-Une-photo-antique-spectacle-portrait-grande-famille-Banque-d'images

 

Non ce n'est pas la famille actuelle

qui n'a pas encore pris la photo de famille

ce sont les ancêtres de Joséfa

 

 

 

Gino vint voir Rose accompagné

de son épouse et de son garçonnet

qu'il présenta à Rose sans la quitter des yeux

espérant lire un sentiment dans ses yeux.

(Après avoir reçu la lettre de Rose

il avait bien compris qu'il n'y avait rien à espérer).

 

Rose les reçu gentiment,

l'épouse parlait parfaitement le Français

et elles s'entendirent très bien.

 

La sieste de Romane était terminée

elle la présenta à Gino et son épouse.

Le garçonnet la trouva à son goût

et resta tout le temps à ses cotés.

 

Ils retournèrent tous les 3 chez Joséfa.

 

Le lendemain matin Luigi le garçonnet de Gino

demanda la permission d'aller voir la jolie Romane

Sa maman l'accompagna

et demanda à Rose si ça ne la dérangeait pas.

Elle accepta avec joie,

les 2 enfants s'entendaient parfaitement.

ils jouaient ensemble sans se chamailler

 

Le surlendemain elle demanda à Joséfa

si elle voulait bien garder Romane

quelques heures

car elle avait des courses à faire en ville.

Elle devait acheter les cadeaux de Noël

Elle trouva tout ce dont elle avait besoin

et plein de jouets pour Romane

elle n'oublia pas d'acheter un cadeau pour Luigi.

 

 

Pendant ce temps chez Joséfa

comme à leur habitude

lorsque la famille se retrouvaient

tout le monde parlait en même temps.

La bonne humeur et les rires fusaient 

de tous les coins de la maison.


Gino ne lâchait pas des yeux Romane.
Lorsque sa femme lui en fit la remarque

il lui répondit :

"je surveille Luigi car sans faire exprès

il pourrait lui faire mal,

un enfant ça ne comprends pas

qu'une fille c'est fragile"

Les 2 enfants l'un à coté de l'autre semblaient des jumeaux

Gino aurait bien voulu les mettre sous cloche

pour pouvoir les garder avec lui.

Son épouse arriva avec un appareil photo

comme si elle avait pu lire en lui

elle prit la photo des 2 enfants

en train de jouer sagement.

 

Un moment après,

pendant que l'épouse de Gino

était affairée à la cuisine.

 

Joséfa

l'air de rien s'approcha de Romane

et sans regarder son frère dit en souriant

 "vi assomigliate molto in famiglia"

 "tu ne trouves pas que cette petite à un air Italien,

  un air de famille."

Gino :

" Que vas tu chercher,

 toi et ton imagination"

Joséfa :

"ton fils ne pense pas comme toi"

Gino:  

"c'est un enfant, tu es stupide"

Joséfa :

" alors pourquoi as tu les yeux humides en la regardant,

si j'étais toi j'irai lui demander des explications"

Gino :    

" Tu n'y penses pas,

et ma femme que dirait-elle?"

Joséfa :

"Oui........tu as peut être raison". 

 

 

Rose ne voulut pas faire Noël chez Joséfa

C'était le premier Noël de Romane,

elle voulait le faire chez elle.

Joséfa le comprit très bien
Rose avait acheté un très beau sapin

des boules de cristal, des anges, des étoiles,

des guirlandes lumineuses.

Elle fit un arbre splendide

 

2 md-IMG_0825-Edit_SUP_HH_DE09

 

et le soir lorsque Romane dormait

elle installa les cadeaux autour de l'arbre

 

Le matin à son habitude Luigi vint dire bonjour.
Rose lui fit 2 grosses bises et lui dit :

"Romane t'attendait pour ouvrir ses cadeaux"

tout fier d'être considéré comme un grand

et un invité de marque

il défit minutieusement

les paquets un après l'autre,

Romane était folle de joie

Elle courrait

d'un cadeau à l'autre

et riait aux éclats

en faisant au passage des bisous à Luigi,

son petit prince.


Puis un cadeau étrange,

un cadeau qui n'était pas pour une fille, 

Rose lui dit "le père Noël a du se tromper

     celui ci est pour toi".

 

Il courut de toutes ses petites jambes

vers ses parents chez sa tante Joséfa.

et dit à sa maman ":

"Mama Romana m'y ha fatto un regalo" 

"Maman, Romane m'a fait un cadeau"

Comme c'est gentil

tu as bien remercié Romane et sa Maman?.

 

Vers 16 heures Joséfa vint

chercher Rose pour le dessert, 

Rose lui remit le cadeau qu'elle lui avait acheté

Joséfa en fut tout émue.,

car en plus à l'intérieur 

il y avait un mot qui lui arracha

les larmes et même les sanglots

une simple petite phrase

comme l'on en inscrit sur les cadeaux

mais une phrase qui prenait un tout autre sens

 un mot que Joséfa

attendait depuis longtemps.

 

Une carte qui disait

"De la part de Rose et de votre nièce".

 

Lorsque Joséfa eut repris ses esprits,

elle dit à Rose j'avais compris

dès le premier jour

elle ressemble trop à ma famille.

Rose lui répondit je ne veux pas

faire de peine à la maman de Luigi.

Luigi a déjà senti que c'était sa soeur

il la surveille comme le lait sur le feu.

Joséfa embrassa tendrement Rose

et pris sa petite nièce dans ses bras

elle l'arrosa de ses larmes

et tout doucement lui dit en Italien :

 

Tu sei il figlio di amore

Tu es l'enfant de l'amour,

 

il bambinoda casa

l'enfant de chez nous

 

tu sei la mia famiglia

tu es de ma famille,

 

Tu sei nel mio sangue

Tu es de mon sang

 

Non lo dimentichero mai

ne l'oublie jamais.

 

romane souriait comme si elle comprenait.

 

2 jours plus tard comme à leurs habitudes

la famille Italienne repartit en Italie.

 

Le baptême eut lieu à Pâques 

 

bapteme

 

Rose avait demandé à Joséfa d'être la marraine 

elle avait écrit une lettre à la maman de Luigi

pour lui demander si elle accepterait

que Gino soit le parrain et que bien sur

toute la famille serait invitée au baptême

Elle lui expliquait qu'elle n'avait

jamais eu de famille

ni de vrais amis

qu'elle avait tout abandonné

lorsqu'elle avait vu cette maison

où elle avait trouvé

le bonheur et une famille en Joséfa.

 

Bien entendu la maman de Luigi n'y voyait

aucun inconvénient au contraire

elle était flattée qu'elle se sente

comme un membre de sa famille.

 

Elle était persuadée que Gino accepterait

et en serait même très heureux

car il regrettait de ne pas avoir de filles,

suite à un mauvais accouchement

elle ne pouvait plus avoir d'enfant.
Romane serait un peu comme sa fille.

 

                    =======

 

Rose termina sa vie dans cette maison

aux cotés de sa fille et de sa famille Italienne

pas un jour elle regretta sa décision

Elle était toujours amoureuse de son Gino.

 

Sa fille se maria et habita la maison, 

mariage-en-toscane-43

 

Ce fut un mariage tout simple

un mariage campagnard

22sans-titre

Le repas eut lieu dans le jardin de Rose

Il y avait toute la famille Italienne

et l'artiste peintre de la maison du dessus

99bc98b114e2de71bd53bbbccfd7e864

rawODIEBVAZ

 

a802ba8a0adf4e99be63ead463fe36e7

 

 


Rose se retira dans le cabanon joliment restauré

par le mari de Joséfa

Il avait même rajouté quelques décorations

récupérées lors de la démolition

des vieilles maisons du village

 

12049595_m

 

15314735_m

 

 

et un four à pain qu'il avait installé

dans le coin de la cheminée

où l'on pu faire cuire les pizzas, le pain

les volailles, les brioches, les tartes 

pour le repas du mariage

 

Four_de_Boudou1

 

49437623

 

 

 

Luigi se conduisit toujours

comme un frère pour Romane 

qui passait toutes ses vacances d'été en Italie

et Luigi les siennes d'hiver en France.

 

Lors du mariage n'ayant pas de père

c'est tout naturellement

le parrain qui la conduisit à l'hôtel

comme pour son baptême et sa communion.


Il avait ainsi pu se conduire comme un père

sans faire de peine à personne.

 

On ne sait si Gino et son épouse

avaient eu des soupçons

mais ils n'en firent jamais rien paraître.

 

Rose n'a jamais cessé de penser à Gino

son amour pour lui était intact

mais elle ne regretta jamais

les décisions qu'elle avait prises

Gino lui avait laissé le plus beau cadeau

                 leur fille

 

 FIN

 Toutes les photos viennent du net

                   =====

 

Les dernières fleurs du jardin

 

P9110006

 

P9110004

 

P9110005

 

P9110011

 

 

P9110007

P9110009

P9110010

 

P9110016

 

 

P9110013

 

 

 

                                     ==========

 

Tous les vendredis nous allons parfumer

la maison de Nelly au Mas des paillasses

voici mon bouquet

un canna

991ae6586ea3833c9a23160060a01356

 

 

Vous pourrez voir les autres bouquets

vendredi soir chez Nelly

 

                =========

 

 Je remercie et souhaite la bienvenue

à mes 5 nouvelles abonnées

je leur offre ces quelques fleurs de mon jardin

 

P9110012

 

 

 

        JE VOUS EMBRASSE

Posté par lespigaou à 07:00 - Commentaires [85] - Permalien [#]

HISTOIRE DE HASARD

 

Coucou mes Copines

 

Vous avez vu ma nouvelle bannière 

et mon fond de page

Ils sont beaux n'est ce pas

Je n'ai aucun mérite

C'est l'oeuvre de ma très chère Amie Catalane

ma ROSA

Merci Rosa c'est exactement ce qui convient à mon blog

des épis de blé .

 

Espigaou est un mot Provençal qui veut dire 

Épis de blé sauvage,

 

                      =========

 

 Notre amie du blog Obsolescences surannées

nous ouvre ses portes pour nous offrir un joli cadeau

DSCN0783

Elle a beucoup d'imagination

regardez comment elle a transformé une horloge

en globe de mariée

 PICT0014

Allez lui rendre visite de ma part et participez à son jeu

Je vous souhaite bonne chance

 

                            ============

Une petite histoire ça vous dit

Je vous avertis ça va être long, installez vous

confortablement avant de commencer

                                                            =====

 

C'est une jeune femme qui a une belle situation

un magnifique appartement en centre ville,

et quelques amis

 

Nous sommes début juillet, elle est en vacances

ce premier jour de vacances lui paraissait triste

c'est pas que le bureau lui manquait vraiment

c'est surtout qu'elle n'avait aucune occupation.

Ce matin là, elle fit le bilan de sa vie

une vie vide, des amis sans intérêt,

un travail qui lui offrait une vie confortable

mais qui était ennuyeux.

Enfermée dans un bureau où les saisons passaient

sans qu'elle ne s'en aperçoive

dans ce centre de bureaucratie où la nature avait fui.

il restait seulement quelques arbres chétifs.

Un samedi morose comme tous les week-end

elle décida d'en finir avec cette vie superficielle

elle désirait et attendait autre chose de la vie.

 

Elle prit sa voiture, quelques vêtements, 

Enfila un jean, des sandales,

fit le plein de sa voiture,

et prit la route,

s'arrêta chez un chausseur

pour acheter une paire de basket

et une paire de chaussures de marche,

ainsi que des chaussettes

Il y avait plus de 15 ans

qu'elle n'avait porté ce genre de chaussures

elle retira un peu d'argent au distributeur de sa banque 

fit le plein de sa voiture 

et prit une route au hasard,

surtout pas d'autoroute, 

uniquement de petites départementales

et des chemins sillonnés de fleurs sauvages,

de collines, de cours d'eau,

rouler lentement vitres baissées

écouter le chant des cigales et des oiseaux

à la place de la radio.

Arriver dans des lieux dits, des hameaux, des villages

souvent habités seulement par des chats errants.


S'imaginer l'histoire des anciens habitants, 

leur vie de labeur et de petits bonheurs entourés d'enfants

de rires, de joies et parfois de petits bobos sans gravité.

 

Au fur et à mesure son visage changeait, son teint terne

prenait de jolies couleurs rosées,

ces yeux avaient une nouvelle expression

son regard brillait, elle se sentait légère

elle avait envie de chanter, de virevolter dans ces prairies

dont elle avait oublié la beauté et le parfum.

 

Elle déjeuna dans une petite auberge

d'une omelette aux truffes accompagnées 

de tomates à la Provençale, et d'une tarte aux abricots

Puis repris sa route par les petits chemins

 

Elle s'arrêta dans un village

qui paraissait déserté de toute âme

Une maison attira plus particulièrement son regard.

Elle s'arrêta, s'avança de la maisonnette

passa sous la tonnelle où une glycine

avait avait envahi les lieux.

La fenêtre n'avait plus de carreaux

elle regarda l'intérieur 

et vit une cuisine sans vie.


Une immense porte de bois avec un loquet rouillé

barrait l'entrée de la maison.
Elle tira le loquet et entra

elle y découvrit des assiettes cassées,

des rideaux déchirés, 

une table de bois poussiéreuse,

2 chaises paillées,

un sol dallé de pare-feuille,

des portes de placard arrachées 

Elle y découvrit la tristesse de l'abandon.


Finalement cette maison lui ressemblait beaucoup

"oui, la tristesse de l'abandon"

comme elle qui était abandonnée de toute passion, 

abandonnée de vraie vie.

 

Elle se sentit tout de suite comme chez elle.

Cette maison lui était destinée, elle le ressentait bien

Ces sentiers l'avaient conduite jusqu'à elle

comme s'ils savaient qu'elle allait y trouver.........quoi?

 

Elle aurait bien voulu redonner vie à ce village

Elle aurait planté dans les auges vides

qui sont devant cette maison

de la menthe sauvage et du lavandin

que l'on trouve dans la garrigue

et peut être un jasmin qui viendrait

se mélanger à la glycine.

Nettoyé le sol de pare feuilles,

ciré la table,

remplacé les vitres cassées de la fenêtre

Repeint les persiennes

en "bleu charrette" couleur de la Provence

Remplacer les rideaux par d'autres identiques

à ceux qu'avait choisi 

la précédente occupante.


Elle prit l'escalier qui montait aux chambres

la rampe de fer forgé par chance était intacte

quelques carreaux de terre cuite

manquaient ou étaient fendus

Il ne serait pas difficile de les remplacer

toutes les maisons alentours avaient les mêmes

on avait qu'à se servir.

 

Dans la chambre,

un grand lit trônait au milieu de la pièce

le matelas était sali et déchiré par endroit

une magnifique armoire provençale était adossée au mur

Une table de toilette avec son marbre,

une table de nuit près du lit

dans une alcôve un divan crevé dans le centre 

le tout très sale et poussiéreux.

Le plafond tapissé de toiles d'araignée.

Elle pensa tout haut

"Si les araignées avaient élu domicile 

c'est que la maison était saine."

 

La fenêtre donnait sur le devant de la maison

avec une superbe vue sur la colline environnante.

La deuxième chambre tout aussi grande

possédait 2 lits d'une place en fer forgé

les matelas dans le même état que précédemment

une jolie commode, 1 table de nuit

et une alcôve avec un coin toilette.

 

C'était décidé ce serait SA maison.

Elle nota le nom de ce village

et l'emplacement de la maison

et se rendit au village voisin

car la nuit n'allait pas tarder à tomber,

Elle prit une chambre dans un hôtel

et se renseigna sur ce village.


L'hôtelier lui dit que ce village était abandonné

depuis plusieurs décennies

Elle lui dit qu'elle désirait acheter une maison

Il lui indiqua où se trouvait le notaire

chargé des successions et des ventes.

 

Après une nuit de bon sommeil et

un succulent petit déjeuné,

elle se rendit chez le notaire

qui fut très surpris lorsqu'elle lui dit qu'elle désirait

acheter une maison dans ce village.


Il lui répondit qu'il n'y avait pas de problème,

étant donné qu'il n'y avait aucune succession

il lui suffirait de payer

les 15 années d'arrièré de la taxe foncière,

ce qui n'étaient pas très important pour ce village.

La transaction se fit rapidement.

 

Elle chercha un maçon pour les premiers travaux importants

Envoya sa lettre de démission dans son entreprise

et une lettre à l'agence immobilière

pour leur demander de mettre sa maison en vente.

 

Le lundi suivant les travaux commencèrent 

le maçon très compétent,

habitué à reprendre de vieilles maisons,

la conseilla judicieusement.

entre les 2 chambres un escalier montait dans une paillère

ou l'on pouvait faire soit de nouvelles chambres

et si une des chambres du 1er étage était superflu

on aurait pu faire un salon de lecture,

ou un atelier de peinture ou réunir les 2 chambres

pour en faire une très grande suite parentale.
cette dernière idée lui plu.

 

Dans la parcelle de terrain attenant à la maison

il y avait un mignon cabanon,

où plus tard si le besoin s'en faisait sentir

se  transformerait en un beau studio

pour recevoir ses amis.

 

Le devant de porte d'entrée

fut carrelé de pierres bien taillées

La cuisine fit office de salle à manger et salon 

car elle occupait toute la surface de la maison.

 

Le maçon lui conseilla si elle avait besoin

d'un jardinier pour aménager son terrain

de prendre celui qui habitait

la maison tout au bout du hameau,

à ses dires il était très compétant

et raisonnable dans ses prix.

Elle était très étonnée d'apprendre

qu'une famille habitait ce même village

Le maçon l'informa qu'au bout du petit sentier

qui allait vers les hauteurs

il y avait une autre maison habitée à l'année

par un artiste peintre, amoureux de la nature,

qui vivait en retrait du monde.

 

Pendant les travaux

elle en profitait pour courir les boutiques

afin d'acheter le nécessaire à sa future vie

les matelas, une cuisinière, un poêle

de jolis meubles choisis

chez les antiquaires et brocanteurs du coin.

et tout ce qu'il fallait pour démarrer une nouvelle vie.


A la fin de la semaine les travaux avaient bien avancé

l'épouse du maçon que nous appellerons Joséfa

vint l'aider au nettoyage

elle lui offrir un joli chaton qui lui tiendrait compagnie,

quelques pots de confiture, un grand panier

des légumes et fruits de son jardin.

 

Petit à petit sa nouvelle vie s'installait,

Joséfa venait de temps en temps l'aider

et lui expliquer la vie à la campagne,

comment faire les confitures, les conserves.

 

Le jardinier avait commencé son travail

elle lui avait laissé carte blanche en lui expliquant

qu'elle désirait que ça paraisse naturel, 

qu'on ne sente pas trop la main de l'homme.

Un mois plus tard lorqu'il eut terminé son travail

Il l'appela.
(Je ne sais si vous avez une idée du jardin d'Eden

mais ça lui ressemblait.)

Au fond du jardin il avait prévu une allée d'arbres fruitiers

derrière lequel il restait un grand carré de terrain

où elle pourrait faire des légumes.

Elle s'entendit de suite avec lui

pour qu'il vienne régulièrement entretenir le jardin

et s'occuper de planter des légumes

 

Puis elle reprit la route pour voir l'agence immobilière.

Régler ses dernières formalités.

Prendre dans la maison ses objets personnels

Elle retourna à l'agence pour leur remettre les clefs 

 

Elle pensait passer la nuit,

mais après avoir goûté au silence

et à la beauté de sa nouvelle maison 

c'était impossible

Elle reprit donc la route

 

et la vie continua comme elle l'avait désiré.

Elle fit quelques connaissances à la ville.

Elle fit des confitures de ses arbres

qui commençaient à donner

et qu'une épicerie fine lui achetait.
Ce qui lui faisait un complément pécunier

la vente de sa maison de la ville avait été placé

à un bon taux qui lui garantissait

un revenu mensuel suffisant.
Elle n'avait pas de grands besoins,

le potager lui fournissait

l'essentiel de son alimentation.



Arrive Noël

son premier noël qu'elle allait fêter

seule avec son chaton

Mais Joséfa vint l'inviter au réveillon 

comme on fait en Provence

Bien entendu elle accepta.

Elle s'acheta une jolie robe toute simple

pour ne pas mettre ses hôtes mal à l'aise

alla chez le coiffeur,

ses cheveux en avaient bien besoin

et le soir venu

chargée de cadeaux elle se rendit chez ses amis

Elle fut surprise

la maison était pleine de rires et d'enfants 

qui couraient de tout coté.
Joséfa qui était d'origine Italienne

avait l'habitude d'inviter toute sa famille

qu'elle ne voyait qu'à Noël .

L'ambiance était joyeuse,

tout naturellement tout le monde l'embrassa

et lui fit la conversation

(avec les mains, elle ne comprenait pas l'Italien)

Comme si elle était de la famille.

 

Elle eut un moment de tristesse en pensant

à tous les Noëls qu'elle avait passé avant

qui était si factice et snob, où elle s'était tant ennuyée

 

La nuit passa comme un éclair

au petit matin Gino le frère de Joséfa la raccompagna.

A 13 heures on vint la chercher pour le repas,

où l'on mangerait les restes.

Tout naturellement sa place se trouvait à coté de Gino.
Gino était un charmant jeune homme, très gentil et prévenant 

il parlait un peu le Français, ce qui était plus pratique.

 

Toute la famille devait partir 2 jours plus tard.

Gino se faisait un plaisir de se promener en sa compagnie

Le dernier soir elle invita tout le monde pour un au revoir.

Gino l'aida gentiment aux préparatifs.
Puis tout le monde se quitta en se promettant

de donner de ses nouvelles

 

Le charme, la conversation de Gino lui manqua

un peu au début

Puis de plus en plus.
Elle reçu une carte de lui pour la bonne année

puis une pour la Pâque,

et un jour sans prévenir personne, il arriva.

 

Le lendemain Joséfa la pria de venir chez elle

elle avait à lui parler.

Lorsqu'elle arriva Gino était assis sur le canapé

il se releva et lui administra 2 grosses bises sur les joues.

Joséfa lui dit

"Mon frère voudrait vous parler"

et comme il bafouillait pris de timidité

lui si témérire d'habitude avec les femmes.
C'est sa soeur qui prit la parole

"voilà depuis noël mon frère pense beaucoup à vous

et il voudrait savoir s'il peut avoir un espoir"

Elle répondit de suite

"moi aussi je pense à beaucoup à lui,

nous avons tellement de points communs"

"Alors si vous êtes d'accord on va fixer les fiançailles

et la date du mariage"

"Non le mariage ce n'est pas possible,

jamais je ne quitterai ma maison où j'ai enfin trouvé

ce que je recherchais depuis très longtemps

Mais Gino à son travail en Italie donc ce n'est pas possible"

Elle repartit chez elle les joues innondées de larmes

 

A SUIVRE

 

                      ===========

 

J'ai acheté cette plante que je ne connaissais pas

mais que j'ai trouvée aussi belle qu'une orchidée,

le parfum en plus

 

DENDROBIUM NOBILE

Les fleurs ressemblent aux fleurs de l'orchidée

mais elles sont parfumées et plus fournies

le parfum est puissant 

entre le parfum du jasmin et du lys

 

P9060003 (1)

 

De plus près

 

P9010032

 

La tige est très épaisse

P9010038

 

Je ne connaissais pas cette plante

si l'une d'entre vous la connaît

qu'elle me dise si après floraison, elle refleurit

et comment doit on la garder en attendant?

Continuer de l'arroser ?

ou comme l'orchidée l'oublier dans un coin ?

 

Je l'ai envoyée à Nelly

"le mas des paillasses"

Pour les vendredis fleuris

 

Dendrobium nobile

 

JE VOUS EMBRASSE

Posté par lespigaou à 16:38 - Commentaires [80] - Permalien [#]

LES ANNIVERSAIRES

 Bonjour mes copines,

Pour commencer je tiens à vous prier de m'excuser

si je n'ai pas toujours répondu à tous vos messages.

J'ai eu de gros problèmes

avec les bugs successifs de canalblog

et surtout avec le passage en windows 10,

c'est l'horreur.

Je passais parfois des heures

pour arriver à répondre à 1 ou 2 messages

Enfin ma fille est venue,

elle m'a presque tout remis comme avant en windows7.

Merci Sabine.

 

                                 =====

 

NOTRE AMIE SONIA

Résultat d’images pour rentrée vintage

                         du joli blog

                LES ANGES DU BONHEUR

Organise un jeu où vous pourrez gagner

de très beaux cadeaux

 

 

DSCN3280

 

                                                                        ==========

 

Dimanche nous avons passé une belle journée

une journée d'anniversaires

Celui d'Ilyana mon petit bout de chou

qui a soufflé sa première bougie

les 19 ans de mon (grand) petit fils David

avec plus de bougies

Et la fête de ma fille Sabine

C'était une journée de bonheur,

une journée de joie et de rires

Enfin une journée comme beaucoup d'entre vous

lors de joyeuses réunions de famille

 

Les 2 premières photos sont un peu troubles

Lorsque je m'en suis aperçue le lendemain

en les mettant sur le blog

c'était trop tard pour les refaire

Je vous les montre quand même

 

ILYANA et sa Maman

 

P8280005

 

ILYANA souffle sa bougie

P8280002

 

Ilyana avec sa maman

P8280008

Coucou les mamies

P8280006

 

Ilyana avec son arrière grand père 

(mon mari)

P8280017

 Je ne sais pas lequel est le plus heureux 

mais ils ont l'air de bien s'entendre

P8280015

 

 

Ilyana avec son tonton David

 

P8280009

 

                          ==========

LES LECTURES :

Je viens de terminer 

L'hôtel hanté de Wilkie Collins

Une histoire avec une énigme 

qui se passe au 19ème siècle

qui nous tient en haleine jusqu'à la dernière page

en nous faisant découvrir les moeurs de ce siècle.

 

P8290022

P8290023

 

et un petit recueil de poèmes à lire et relire

Je fais un petit clin d'oeil

à mes 2 talentueuses poétesses

ROSE de Golondrina63 &  NELL de Nell touche à tout

qui me régalent de leurs beaux poèmes

 

P8290024

 

 

Les vacances prennent fin pour certaines d'entre vous

pour ma part comme beaucoup sur la blogo

je suis en vacances TRÈS longue durée

le bon coté de la retraite

                                          ==========

Mon hydrangéa panicula qui a des grappes de fleurs

mesurant jusqu'à 25 cm de long

Il est magnifique

Je vais l'envoyer à Nelly "le mas des paillasses"

pour le bouquet du vendredi

 

P8070002 (1)

 

JE VOUS EMBRASSE

 

Posté par lespigaou à 10:04 - Commentaires [62] - Permalien [#]

J'AI FROID

 

Bonjour mes copines

 

Si vous le voulez bien je vais d'abord vous parler

d'une partie de mes lectures d'été

LA NUIT  d'Elie WIESEL

Elizen raconte sa vie et celle de son père  dans les camps de la mort

Un très beau livre qui raconte les faits tels quels,

sans y rajouter de la sensiblerie

Ce livre est écrit de façon très simple dans un langage courant

A lire si vous vous sentez malheureuse

et tout à coup votre vie vous paraîtra très belle

Je vous le recommande, et le recommande aux lycéens

car il ne faut pas que cette époque tombe dans l'oublie.

P8170011

P8170012

 

                                          +++++

L'ANE & L'ABEILLE

de Gilles LAPOUSSE

P8170001

P8170002

Un joli petit livre qui nous transporte

dans l'histoire animalière et la philosophie.

 

                   =============

 Mon histoire

 

J'AI FROID.

 

Il fut une période où mon corps et mon coeur souffrait

de manque de tendresse, de manque d'amour

cette souffrance se manifestait par un froid intense

mes os semblaient ne plus pouvoir se réchauffer même en plein été.
Un matin je me rendis dans un commerce et achetais 6 coussins

de grands coussins bien moelleux et doux

le soir venu je rentrais chaque coussin dans de jolies housses

m'allongeais dans mon grand lit vide

installais tout autour de moi

3 coussins à droite, 3 coussins à gauche

les 2 que j'avais déjà 1 sous la tête et le dernier sous mes pieds

ainsi bien installée j'avais l'impression d'être dans un cercueil

dont on aurait pas fermé le couvercle

je m'endormis ? ......... certainement

car par ce couvercle inexistant donc pas fermé

mon rêve s'envola sur mes nuages apprivoisés

qui m'emmenèrent jusqu'à la porte de St Pierre

St Pierre était tout fait de nuages qui formaient un corps

Me voyant arriver

tout surpris St Pierre me questionna

Que viens tu faire?,

Que veux tu?.

Oh, St Pierre laisse moi entrer dans ton Paradis

où il y a tant d'amour à donner

St Pierre gratta sa barbe faite de nuages blancs tout ondulés

Je ne peux pas te faire entrer

Tu n'as pas terminé ta mission sur terre.
Mais St Pierre la vie est trop dure sur terre,

n'as tu pas vu tout ce qui ce qui s'y passe ?

les hommes se tuent, la haine règne

St Pierre calcula un bon moment

Je veux bien t'aider, mais il faut que tu retournes sur terre

Je te donne une armure de fer qui atténuera ta sensibilité

Mon nuage me ramena dans mon lit/cercueil

Ce que St Pierre n'avait pas pas prévu

c'est que sur terre il y a beaucoup d'humidité

et mon armure de fer se rouilla et craquela

par ces fissures la douleur me gagna

et le peu de chaleur que mes os avaient pu obtenir

laissa la place à des glaçons.

Dans la nuit mon nuage navette arriva sans que je l'appelle

Il me transporta à nouveau à la porte de St Pierre

Qui me dit - tu ne peux pas entrer

ta mission sur terre n'est pas terminée

Tu dois attendre ton tour

Sur le registre des entrées tu n'es pas encore mentionnée

C'est que tu as encore de grandes choses à accomplir

continue de marcher sur la voie de l'Amour c'est ton chemin

Ouvre bien tes yeux, ton coeur souffrira moins

Lorsque ton tour viendra d'entrer au Paradis

IL t'appellera,

Je ne sais si j'ai rêvé ou si c'est la réalité

ça ressemblait un peu au deux

Mais j'ai bien dormi entourée de mes 8 coussins.

 

CONCLUSION :

J'ai décidé de me poser des oeillères anti-laideur

et depuis je ne vois plus que la beuté du monde

et il y a tellement de merveilles à découvrir

qu'une vie ne me suffira pas.

Merci St Pierre de m'avoir renvoyée sur la terre.

 

                             ==========

 

Ce mois d'août nous avons

quelques anniversaires dans la famille

 

Mon fils OLIVIER

qui fête ses 35 ans le 2 août

 

Mon petit fils ENZO

qui fête ses 7 ans le 25 août

 

Mon arrière petite fille ILYANA

qui soufflera sa première bougie le 26 août

 

et mon grand petit fils DAVID

qui fête ses 19 ans le 27 août

 

BON ANNIVERVAIRES MES PETITS CHERIS

 

Je n'oublie pas la Ste SABINE le 29 août

Bonne fête ma chérie

 

                               ======

Pour le bouquet du vendredi chez
Nelly - Le Mas des Paillasses -

j'ai envoyé cette composoition florale

offerte par mon mari

pour ma fête le 15 août

P8130006 (1)

 

                                              =========

 

Un très joli blog que vous connaissez certainement

DOUCE PARENTHESE  http://douceparenthese.canalblog.com

fête son anniversaire

et pour cela organise un jeu

où l'on pourra gagner

une de ses merveilles dont elle a le secret

Dépéchez vous, vous avez jusqu'au 31 Août

IMAGINE 2

 

 

                              =====

 

Et moi je vous offre mon Ibiscus 

dont le premier bouton vient de s'ouvrir

C'est une variété d' Ibiscus qui fleurit

vers la fin août jusqu'en fin septembre

 

P8210003

P8210002

 

JE VOUS EMBRASSE

 

Posté par lespigaou à 10:35 - Commentaires [50] - Permalien [#]


MES VACANCES

 

 

 

Coucou les Copines,

J'espère que vous avez passé de belles vacances

avec autant de soleil que vers chez moi

Malheureusement je n'ai pas pu trop profiter de la piscine

que nous avions fait mettre au sel, donc plus de chlore

Et bien oui j'ai été malade du 14 juillet au 15 août

avec une interruption de 4 jours entre les deux mois

et croyez moi j'ai profité de chaque seconde de ces quelques jours

Ma fille ainée est venue les passer chez moi et je me suis éclatée

4 jours à profiter du soleil, 2 jours à courir les boutiques d'UZES

nous étions (surtout moi, comme 2 gamines)

et cette année je suis tombée dans le bleu

Ne me demandez pas pourquoi, je ne sais pas

J'avais besoin d'un maillot de bain et devinez..... il est bleu

puis dans la même boutique un petit sac juste pour l'essentiel

C.B, porte monnaie, permis de conduire, carte d'identité et kleenex

et devinez ......bleu 

et tant que nous y étions un bracelet et collier

de fines perles et bien .......dans le bleu

une jolie robe d'intérieur longue, très longue

pour être au bord de la piscine

en lin et bien oui .......... encore bleu

à midi nous avons déjeuné dans un petit restaurant Italien

avec une magnifique terrasse bien ombragée

 

au retour comme à notre habitude nous sommes allées

prendre un thé à St Quentin La Poterie

et là j'ai encore craqué pour de jolie assiettes anciennes

et un porte savon pour la chambre d'amies

                                               =======

j'ai eu 2 de mes petits enfants que mon fils nous a emmené

 

P7240040

Mon fils - Le caganis après 3 filles

P7240041

ENZO  de dos qui va faire 7 ans à la fin du mois

P7240042

Julia qui vient d'avoir 10 ans

P7240043

 

 Démonstration d'un vrai et grand plongeon

P7240044

P7240048

P7240046

P7240047

P7240049

P7240050

P7240051

P7240052

P7240053

P7240054

P7240055

Mon fils est reparti

Nous les avons les enfants rien que pour nous

P7250058

P7250059

retour à la maison

douche et pyjama

P7240056

 

Voila mes brèves vacances mais intenses que j'ai voulu

partager avec vous

les autres jours

couchée avec un bouquin  (dont je vous parlerai dans un prochain billet)

mais ces jours là n'étant pas gais je les garde pour moi

Depuis samedi cette vilaine bronchite est enfin terminée

Je peux donc vous embrasser sans microbes ni virus

Ce que je fais volontiers

 

Je souhaite la bienvenue à mes 3 nouvelles abonnées

que je remercie

 

Je souhaite une bonne fête à toutes les MARIE & dérivés de Marie

Et un beau grand week end du 15 Août à vous toutes

 

GROS BISOUS

Posté par lespigaou à 10:00 - Commentaires [61] - Permalien [#]

LA BAIE DES ANGES - NISSART

 

 

Je connaissais une jolie ville qui avait une baie

Une baie qu'aucune autre ville n'avait

depuis toujours c'était

LA BAIE DES ANGES

Car des Anges la protégeaient

Il y avait :

Les Anges de la Beauté

Les Anges de l'Amitié,

Les Anges de l'Amour,

Les Anges de la joie,

Les Anges de la Gaieté,

Les Anges du Partage,

Les Anges du Respect

Puis, 

un jour..................84 nouveaux Anges les ont rejoint

Ce sont les Anges de la douleur

Oh, NICE pourquoi a-t-on changé ta si jolie baie

Un déséquilibré? NON

Un fanatique?

Un assassin de l'Amour et de la beauté?

Comme tu es devenue triste cernée de ce linceul noir

Toi la ville où il faisait si bon vivre

Toi la ville où le rire des enfants jaillissait

On a sali ton sable doré

On l'a teint en rouge

Ta mer est devenue plus salée des larmes qui coulent.

 

images

téléchargement

Posté par lespigaou à 13:09 - Commentaires [28] - Permalien [#]

RECETTES & PHOTOS DE MON AMOUR

 

 

Il y a un peu que je ne vous ai pas donné des recettes estivales

pour apéro dînatoire

ou tout simplement accompagner

un plat principal ou une salade en entrée

 

Minis flans Italiens aux tomates séchées

 

Il faut :  6 oeufs

              30 cl de crème épaisse

              1 basilic

              70 gr de parmesan

              3 tomates séchées et marinées

              1 grosse gousse d'ail

              1 pincée de gros sel

              Poivre

 

Dans un cul de poule battre les oeufs et la crème

Dan un mixeur mettre tous les autres ingrédients

Verser la 2ème préparation dans la première

remplir aux 3/4 des moules à muffin

 

Faire cuire 30 mn

au four préalablement chauffé à 180°

 

Minis flans Italiens aux olives noires ou vertes dénoyautées

Il faut   : 6 oeufs

                30 cl de crème

                1 basilic

                100 gr de parmesan

                1 grosse gousse d'ail

                150 gr environ d'olives noires ou vertes dénoyautées

                Poivre du moulin (2 tours de moulin)

Comme pour les tomates battre les oeufs avec la crème

mixer tous les autres ingrédients

Mélanger les 2 préparations

Mettre 30 mn au four préalablement chauffé à 180°

 

 

P7090010

 

P7090011

 

P7090009

 

Comme vous le voyez j'ai pris 2 modèles de moules différents

pour reconnaître ceux aux tomates de ceux aux olives

Vous pouvez les faire dans des moules en silicone ou autres

selon ce que vous disposez et selon votre goût

 

                                                                         ===========

 

J'ai 2 copines qui m'ont demandé la photo

de la fontaine de l'entrée en grand & de face

Elle est adossée au cabanon

P7110010

P7110001

je vous ai fait un montage avec des gros plans

8edb258113feb37a8ff749bbaf2482c2

e4980470695af86d4b554cca4795c52c

Elle commence à un peu se patiner

C'était le cadeau de mon mari pour la Ste Marie,

il y aura 3 ans au 15 août

 

La photo d'une joubarbe

qui a monté, monté

et maintenant sur le haut de sa cheminée

il y a des petits boutons de fleurs roses

P7110012

P7110011

Je n'avais jamais vu ça avant

j'ai regardé sur internet et ce serait une joubarbe sempervivum

 

                                   =========

Pour le 14 juillet j'ai ma fille, ma petite fille et mon arrière petite fille Ilyana

Je vous montre les dernières photos d'Ilyana

 

Ilyana dans le jacuzzy

elle adore les bulles

 

IMG_0111

 

IMG_0112

 

IMG_0109

Elle montre ses 2 petites dents

 

IMG_0110

Ilyana dans sa piscine

IMG_0122

dans la piscine des grands avec Maman

IMG_0125

Ilyana sur le poney avec sa tatie Betti

IMG_0068

Ilyana à cheval - Maman surveille

IMG_0120

IMG_0121

après tous ces efforts une bonne sieste s'impose

bercée par le chant des cigales

IMG_0093

et la dernière chez Mamie et Pépé

P7140013

 

 

 

Je vous souhaite à toutes un bel été

très ensoleillé

surtout aux copines du Nord de la France,

de l'Est, de l'Ouest et de la Belgique

                                    =========

Mes petits enfants vont arriver

je reprends sérieusement ma pause,

je n'ai plus de message programmé

Je vous abandonne donc jusque vers la mi-août

 

JE VOUS EMBRASSE

 

Posté par lespigaou à 09:42 - Commentaires [68] - Permalien [#]

LE JARDIN

 J'ai pu me rendre dans ma librairie préférée

Heureuse d'avoir trouvé les livres que j'espérais,

et un dont mes amies blogueuses avaient parlé

(Maman avait tord)

plus un recommandé par mon cher conseilleur

dont je vous parlerai une autre fois

lorsque je l'aurai lu,

 

P7080005

 

P7080006

 

et un autre en commande car il ne l'avait pas

(la nuit de Elizen Weisel)

 

donc j'arrive à la caisse paie mes achats

puis remarque près de la caisse un petit livret

lorsque j'ai vu le titre je me suis sentie obligée de l'acheter

il me faisait de gros clins d'oeil

 

P7080001

 

P7080002

 

P7080003

Acheter le bonheur pour 5,90 euros, je ne réfléchis pas.

 

 

En sortant

Je suis allée m'installer à la terrasse d'un café

tant j'étais impatiente de commencer à le lire.

Je ne suis pas déçue du tout, bien au contraire

Et vous savez quoi?

après ce début de lecture

j'ai acheté un GPS

Oui un GPS

mais pas n'importe quel GPS

Un GPS du bonheur que j'ai installé sur mon coeur.

                                  =========

 

Juste quelques fleurs d'une partie de mon jardin

 

Vues d'ensemble

 

P7040011

 

P7040012

P7040019

P7040018

P6130009

P6130012

P6130040

P6130016

P6130017

P6130018

P6130013

P6130014

P6130015

 

 

P7040030

 

 

Les lys et les hémérocalles

 P6250006

 

P6250008

 

P6250012

 

P6230002

P7040001

P7040003

P7040002

P7040010

P7040005

P7040015

P7040016

P7040017

Les agapanthes

P7040013

les roses

P7040031

P7040007

P6230005

P7040021

 

P5220032

 

P5220092

P5220047

P7040022

P7040023

Les  hortensias

P7040033

P7040032

P6250005

P7040035

P7040034

P6200008

P7040036

 Pèle-mêle

                              lupin

  P6130019

                                         glaïeul

P6200003

                     Grenadier à fleurs

P7040008

                        sa fleur en grand

P7040009

P7040006

                       les géraniums

P7040025

                                succulentes

P6200012

P6200014

P6200013

P6130011

P6250021

P7040020

 

Je continue d'être en pause

jusqu'a fin juillet et ensuite j'ai mes petits enfants à garder

mais là ce n'est que du bonheur et je veux me consacrer à eux

c'est la première fois qu'ils quittent leurs parents

 

Je souhaite la bienvenue à mes 7 nouvelles abonnées

que je remercie et leur souhaite la bienvenue

 

JE VOUS EMBRASSE

Posté par lespigaou à 13:40 - Commentaires [69] - Permalien [#]

CONFIDENCE D'UNE ENFANT

 

 

Tante Anna

 

J'aimais bien ma tante Anna

elle était toujours souriante,

Elle aimait rire et s'amusait

Elle avait un mari qui s'appelait Eugène

elle l'appelait "Geune" ou "mon Gari"

un garçon aîné qui s'appelait Marius

comme le grand père Fabre

Un autre louis qu'on appelait lilou

il y avait aussi Maurice qui s'appelait

comme mon grand père

on l'appelait Cissou

Maurice n'avait que 2 ans de plus que moi

c'était comme un grand frère,

il était très gentil

il connaissait beaucoup de choses

et me les apprenait

il voulait que je siffle

mais je n'y suis jamais arrivé

ça le faisait rire, mon cousin.

Il m'apprenait à grimper aux arbres,

ça j'y arrivais bien

Il m'apprenait aussi a jouer au foot

et à monter à vélo

mes pieds avaient du mal pour arriver aux pédales,

je devais rester debout sur les pédales

là aussi je n'y suis jamais arrivé,

pourtant il s'en ait donné du mal

il avait même appelé un autre cousin que j'avais

mais qui n'était pas cousin avec lui,

il était du coté de mon grand père

il s'appelait Marcel.

A tous les deux ils n'ont jamais pu

me faire pédaler plus de 2 mètres

Il avait beaucoup de patience mon cousin Cissou.

Il y avait aussi Marraine Fabre

tout le monde l'appelait Marraine Fabre

Il parait qu'elle avait été la marraine de ma Maman

et depuis tout le monde l'appelait Marraine Fabre

Elle vivait chez tante Anna

Elle était toujours habillée de noir

elle était un peu courbée

Il parait que c'est parcequ'elle portait le poids du deuil

Il était invisible ce poids

Il devait être très lourd ce poids

car elle se courbait de plus en plus.

Elle vivait chez Tante Anna car elle avait tout perdu

Son mari était mort

Puis son fils aîné s'était pendu car il était mineur

et claustrophobe

Mon cousin Cissou a regardé sur le dictionnaire

ce que ça voulait dire claustrophobe,

il savait lire il y avait 2 ans qu'il allait à la grande école.

son deuxième fils était mort à la guerre

pas la même guerre que mon père celle d'avant

Dans la chambre de Marraine Fabre

il y avait une grande cloche en verre

avec à l'intérieur un ange et des fleurs fanées

Il parait que c'était un souvenir de son mariage

Chez moi ma mère jetait les fleurs fanées

Marraine Fabre était bizarre elle les gardait

dès que je pouvais j'allais voir son ange

Elle me faisait un peu peur,

elle avait un oeil perçant

comme la pie de mon cousin Marius

elle était très maigre et toujours en noir

ensuite il y avait les jumelles plus jeunes que moi..

Ma tante Anna habitait à 30 mètres de chez moi

au début de la cote

et nous tout en bas de la cote.

J'aimais bien aller chez ma  tante Anna

surtout à 4 heures

elle était un peu magicienne

elle faisait bouillir une boite de lait Nestlé

dans une casserole d'eau

et quand elle l'ouvrait c'était du caramel coulant

elle en garnissait mes tartines,  j'adorait ça

parfois elle mettait une barre de chocolat dans le pain au lait

qu'elle mettait à cuire dans le four

et ça devenait un pain au chocolat comme ceux à la crème

que vendait la pâtissière Mme Petit.

Mme Petit avait un garçon qu'elle avait eu sur le tard,

je ne sais pas pourquoi sur le tard,

ce devait être pendant la nuit

Il s'appelait Bernard

à la maternelle c'était mon copain.

derrière la maison de ma tante Anna

il y avait un petit terrain avec des poules

mon cousin Cissou gobait les oeufs crus

moi je n'aimais pas le gluant du blanc

ma mère me faisait le roux avec du sucre

elle disait que c'était un fortifiant

à la fin de la guerre un fortifiant c'était rare

Oui j'aimais bien ma tante Anna

ma maman ne l'aimait pas trop

mais ma tante Anna m'aimait bien

Elle ne me disait pas que

ma petite soeur était morte à ma place

comme disait ma Maman

"je ne comprends pas que ce ne soit pas elle

qui soit morte à la place de sa soeur,

pourtant elle était plus belle qu'elle"

j'avais 2 ans lorsqu'elle est morte

on avait toutes les deux attrapé la même maladie.

Elle était morte pourtant elle était plus belle que moi

Moi je n'étais pas morte,

et pourtant j'étais moins belle, c'était pas normal

ma maman était toujours en colère après moi

elle disait que je salissais les moellons

en rentrant à la maison

elle disait que j'étais un garçon manqué

j'avais de la peine pour mon papa

il aurait bien voulu avoir un garçon

et moi j'étais manquée

mon Papa disait que c'était parce que

je n'avais que des cousins pour jouer.

Un jour on m'a expliqué que mes cousins

n'étaient pas Germains avec moi

ni ma tante Anna

c'était la tante et les cousins de ma mère

ma tante Anna était la soeur de ma grand mère

mais moi je savais que c'était ma tante

même si elle n'était pas germaine.

J'aimais bien aller chez elle lorsque l'oncle Eugène était là

il mettait des disques sur le gramophone

et on écoutait de la musique

comme celle que j'aimais, je restais là des heures à écouter

ça s'appelait de l'opéra, c'était très beau

Lui aussi ne me disait jamais que j'aurais du mourir

à la place de ma petite soeur.

Mon père n'aimait pas mon oncle Eugène,

pourtant mon père aimait presque tout le monde

mais ma mère avait dit qu'elle ne l'aimait pas

mon père disait toujours tout comme ma mère

Mon père me disait souvent

"ne juge pas ta mère, on ne juge pas ses parents

ta mère est une sainte."

J'étais très obéissante je ne jugeais pas mes parents,

je n'en avais d'ailleurs pas l'intention

je ne sais pas pourquoi il me disait ça..
Quand il ne travaillait pas ce qui était rare,

il aimait bien m'emmener avec lui ramasser

des pommes de terre ou cueillir des fleurs

ou simplement promener à la colline

pour ramasser le thym et le romarin

Maman était contente "je lui débarrassais le plancher"

Elle avait du mal à me supporter

elle voulait m'envoyer en maison de redressement

je ne savais pas où c'était,

mais d'après son air ça n'avait pas l'air trop bien

je me tenais bien droite

pourtant je faisais tout pour lui plaire

je devais toujours faire très attention à ma tenue

pour qu'elle n'ait pas honte de moi

je devais toujours faire mieux que tout le monde

pour qu'elle soit fière de moi..

Un jour j'ai eu une nouvelle petite soeur

je venais de rentrer à la grande école

je m'appliquais pour qu'elle soit fière de moi

le plus que j'aimais à l'école c'était de faire des

belles lettres avec des pleins et de déliés ou des enluminures

comme sur le dictionnaire que ma tatie Fifi m'avait offert

ma tatie Fifi était la soeur de ma mère

elle était germaine avec moi

Elle avait un mari, il était très gentil

et un fils qui s'appelait aussi Maurice

mais on l'appelait "Mimi" ou "Mitou"

il avait 2 ans de moins que moi

Ma mère la détestait,

elle disait qu'elle avait eu plus de chance qu'elle dans la vie

mais ma mère n'était pas fière de mes écritures

elle disait que l'écriture était la science des ânes

Ma mère m'achetait toujours de très belles robes

il fallait que je sois la mieux habillée du village

déjà que j'étais une squitchole, pourtant je mangeais beaucoup.

je faisais toujours très attention à ma petite soeur

pour qu'elle ne meure pas à ma place

Un jour je devais la garder à la plage de Cassis

pendant que mes parents étaient au casino.
Elle a attrapé un coup de soleil

ma mère a dit qu'il était carabiné

je ne savais pas trop ce que ça voulait dire

mais ce devait être quelque chose de très grave

on lui a passé des radios des poumons,

heureusement elle allait bien

j'ai eu très peur qu'elle meure à cause de moi

Maman était fâchée contre moi

elle m'en voulait de ne pas l'avoir assez bien surveillée

je ne savais pas qu'on pouvait attrapé

un "carabiné des poumons"

pourtant maintenant je savais lire

j'avais 8 ans presque et demi,

mais je n'avais pas de dictionnaire à la maison de Cassis.

à la fin des vacances on est revenu chez nous

à coté de mon cousin Cissou

et de ma tante Anna

Je l'aimais bien ma tante Anna

Elle riait tout le temps

Elle était toujours heureuse

Elle aimait beaucoup son mari

Elle ne sortait jamais sans lui

Elle n'allait pas passer les après midi

chez des copines comme ma maman

chez nous on ne riait jamais.

Tous les jours Maman me menaçait de dire à mon père

Lorsqu'il rentrerait du travail que je n'avais pas été sage

j'avais très peur car mon père avait de très grosses mains.

Parfois la nuit je faisais des cauchemars

je voyais ses grosses mains s'abattre sur ma tête.

mais ça n'est jamais arrivé

J'aimais bien ma tante Anna et mon oncle

un jour qu'ils me questionnaient je leur ai dit que j'avais très peur

quand mon père rentrait car il me grondait

mon oncle m'a dit

"tu lui diras que s'ils continuent je vais parler ils comprendront"

Je ne crois pas qu'ils aient compris

et moi non plus je n'ai pas compris.

Les années ont passé, on avait déménagé

et je n'étais plus à coté de mon cousin.


J'ai passé l'examen d'entrée en 6ème

(à l'époque on n'allait pas en 6ème d'office

il fallait passer une examen

et il y avait seulement 2 ou 3 élèves

par villes ou villages qui réussissaient)

j'étais très fière d'avoir réussi

mais Maman m'a dit

"c'est normal tu es toujours fourrée dans tes livres,

ta soeur n'a pas besoin d'apprendre

ça lui vient tous seul, elle est intelligente"

En 6ème j'étais interne au collège d'Aix en Pce

et j'avais réussi ma bourse qui payait une partie de mon internat

Je n'ai jamais été autant heureuse

Le Jeudi ma grand mère venait me chercher à 14 heures

et on allait se promener en ville

puis on faisait une halte dans un salon de thé près de la mairie

où il y avait de très bons gâteaux

Je revenais toujours avec un cadeau

j'étais heureuse..

Le samedi à midi je sortais du collège et j'avais bien 2 km à faire

pour arriver à la gare prendre le train qui m'emmènerait chez moi

je faisais le retour le lundi matin très tôt

car on devait arriver au collège avant 8 heures

sinon on était collée le jeudi

je faisais donc mes 2 km de montée

avec ma valise de linge propre et mon cartable en courant

car jeudi ma grand mère allait venir.

 

Bien plus tard

j'ai compris que "plus belle" dans le langage de ma mère

voulait dire "plus grosse"

j'ai compris que ma tante Anna avait un coeur d'or

que ma tatie Fifi m'aimait beaucoup

et que l'amour de ma vie avait été ma grand mère

 

                         =============

Je viens de lire un article qui m'a interpellée

SI COMME MOI VOUS PENSEZ

QUE NOUS AVONS LE DROIT D'ETRE UNE FEMME

UNE FEMME LIBRE

Notre amie Amenavigante

à fait un superbe billet sur Benoite GROULTE

mais surtout sur les FEMMES

en cliquant sur son nom (ci-dessus)

vous serez  chez elle et pourrez le lire

                      ===========

Une petite mosaïque de mon artichaut

que j'offre à mes 6 nouvelles abonnées

que je remercie et leur souhaite la bienvenue

db090374f86a4b60eb7242632846c243

 

 Je continue d'être en pause

je vais un peu mieux, mais j'ai encore besoin de repos

 

JE VOUS EMBRASSE

 

 

Posté par lespigaou à 12:34 - Commentaires [78] - Permalien [#]