Coucou mes amies (is)

 

 Il y a un rêve que je dois vous raconter.

C'est un rêve très court,

que je fais très souvent et cela depuis mon plus jeune âge.
Depuis l'âge d'où je peux me souvenir.

Je ne sais pas si ce rêve à un rapport avec la vérité.
C'est un rêve qui certainement restera toujours un rêve,

car je n'en connais pas sa signification.

J'aurais peut être pu savoir si j'en avais parlé

à mes ancêtres à l'époque où ils étaient encore vivants.


Maintenant c'est trop tard, ils ont tous disparu.
Ce rêve se passe alors que je suis très jeune

entre 3 ans et 6 ans je ne saurais trop dire..


C'est l'été, je suis dehors devant une haute et mince bâtisse.
Il fait très chaud.

Les cigales chantent comme si elles me connaissaient
Je suis devant la maison, face à elle,

je la vois très bien elle est très haute et étroite,

 

PC050006

Il se peut qu'elle soit en réalité moins imposante,

car à cet âge tout parait immense.

Les persiennes sont entrecroisées,

la bâtisse est de couleur grise, la couleur du ciment.
Il fait très chaud,

le sol est poussiéreux, peut être de terre battue,.

la poussière sèche a des relents de thym et de romarin

mêlaient aux genêts et lavandes sauvages déjà en fleurs

qui sous l'effet de la touffeur devenaient enivrants.

Devant la bâtisse,

derrière moi un peu déplacé vers ma gauche

il y a un grand arbre,

un platane mais ce peut être un tilleul ou un autre arbre

avec de belles feuilles d'un vert foncé

et un tronc gris vert, un peu jaunâtre avec de grandes taches blanches

comme la carte d'un pays dessinée.,

ce qui me fait penser que c'est un platane

car ils ont les écorces ainsi,

mais je peux me tromper..


J'appelle, le menton pointé en direction de la fenêtre.

Je ne sais pas qui j'appelle car lorsque le son sort de ma bouche,

il est muet et personne n'apparait à la fenêtre.
Je crie de plus en plus fort mais toujours avec un son muet.


Puis j'ai du entrer car je me vois à l'intérieur

 

Lorsque mes yeux eurent apprivoisé la pénombre

je distingue ce qui semble une cuisine,

le sol est carrelé de rouge,

sur le mur de ma droite je vois

une pile avec sa paillasse et un potager le tout en pierre taillée,

(pile = évier),

(paillasse et potager = plan de travail)


Il y fait une chaleur fraîche, la pièce est dans la pénombre.

je semble me contredire en disant chaleur fraîche,

mais toutes les personnes du Sud savent que c'est bien une chaleur fraîche

(dehors il fait très chaud et lorsqu'on pénètre dans les maisons

la pénombre des persiennes croisées

donne un semblant de fraîcheur bien qu'il fasse très chaud).


à l'étage une chambre

en face de la porte où je me trouve qui s'ouvre en soulevant un loquet rouillé

la fenêtre avec aussi les volets entrecroisés,

la même chaleur fraîche qu'en bas,

la même pénombre

que j'apprivoise plus facilement

mes yeux étant déjà habitués,

 Je m'y sens entourée,

 comme d'un voile très fin et gris

 qui ressemble à une immense toile d'araignée,

 Je n'ai pas peur au contraire je me sens rassurée

 ce voile m'enveloppe de douceur et d'amour

je suis nus pieds, le carrelage est frais

à coté de la fenêtre un grand lit,

je sais qu'il grince lorsqu'on saute dessus.

J'entends des rires,

des rires qui ne sont plus,

des rires qui sont restés imprégnés dans les murs blanchâtres.

J'ai l'impression de surprendre un secret qui ne m'appartient pas.


Puis tout à coup je me revois dehors devant la maison

et toute cette gaieté à revêtu un masque de tristesse.

Personne n'apparait à la fenêtre,

personne ne répond.


Je le sens, je le sais, c'est ma maison.
J'ai habité là..
Mais peut être seulement dans le rêve..


Je me réveille.
J'essaie de chercher dans les cases de mon cerveau.
Oui, même éveillée je la sens cette maison.
Je ne sais pas où elle se trouve.
Je sais seulement que ce n'est pas une maison de ville,

on y accède par un chemin de terre légèrement en pente, 

C'est je pense en Provence où ailleurs dans le Sud 

un endroit où il fait très chaud.

Je n'en ai jamais parlé à mes parents,

je sentais qu'ils n'auraient pas aimé que je leur pose des questions.
La seule chose que j'ai demandé une fois c'est :

"est ce qu'on a toujours habité ici."
Et ma mère m'a répondu  "oui".
Ce n'était donc qu'un rêve car les parents ne mentent jamais.

Un rêve qui revient très souvent,

comme s'il appartenait à moi seule

et aujourd'hui je le partage avec vous.

Maryse

 

               =======

Je voudrais vous parler d'un blog que j'ai découvert récemment

tout à fait par hasard, 

j'ai vu son nom de blog sur un commentaire qu'elle avait laissé chez une copine

et ce nom m'a interpellé

vous allez vite comprendre pourquoi

il s'agit de "SANTOUNETTE"

 

SANTOUNETTE ob_0a807e_overblog-gf

 

c'est une personne charmante et très agréable

dont le blog, jusqu'à présent, ne s'occupe uniquement que de crèches

elle nous donne de temps en temps des astuces et des patrons

pour construire des éléments de crèche

Allez lui rendre visite et vous pourrez admirer des tas de crèches

une plus magnifique que l'autre.

Vous pourrez aussi si vous le désirez

lui envoyer votre crèche qu'elle publiera

un clic sur son nom et vous êtes chez elle.

                     =============

Chez Ecureuil Bleu

Elle nous montre une crèche

qui se trouve dans le sous sol d'un café de Bordeaux

on ne peut l'admirer que si vous allez au WC

je vous engage à aller la voir en détail chez elle

           (sans passer par les WC)

La plus jolie crèche de Bordeaux, au fond d'une cave...

N'oubliez pas de regarder sa vidéo qui est magnifique

                      =========

Et puisque nous sommes dans la magie des crèches

je vous engage aussi d'aller voir celle que présente Gisèle Fayet

regardez surtout sa vidéo

La crèche de l'Eglise Ste Ségolène à Metz

P1070178

 

P1070201

J'ai du me passer sa vidéo 3 fois tellement j'ai adoré

et je reviendrai encore pour la revoir

Une merveille.

 

                  ==============

 LES MOTS

 

Défi chez Ghislaine

 

Défi chez Ghislaine

Faire un texte avec des mots finissant par

                     "et...ets"

 

Jeanet s'apprêtait à partir au marché,

il avait attelé son cabriolet à son mulet

dans lequel il avait entassé les sachets

contenant aulx, oignons et millet

dans de plus grands paquets les pommes de terre,

carottes, batavias et panais.

Dans un panier les bolets cueillis la veille

il n'avait pas oublié le livret de recette et le poulet

qu'il avait noté sur son carnet, commandé

par Mme Rochet une fidèle cliente.

Avant de partir il vérifia avoir bien fermé l

les volets et tiré le loquet du mazet.

 

Il faisait frisquet, l'hiver n'était pas loin,

il avait emporté son duvet pour se couvrir.

Sur le chemin de terre qui suivait le ruisselet,

bien qu'il soit très tôt

le chardonneret chantait c'était signe de beau temps.

Comme il était en avance il fit un crochet pour s'arrêter

dans un troquet pour y déguster un guignolet

et se rendre au cabinet.

Il a même trinqué avec un voisin de cabaret.
Il se restaura aussi d'un bon beignet.

Il ressortit du cabaret tout guilleret et bien requinquet.
Arrivé sur la place du marché il déballa son chevalet

pour y installer sa marchandise.
La vente ayant bien marché

il acheta pour sa belle un bouquet d'oeillet sur ses intérêts.

et d'un coup de fouet sur les mollets de son baudet

il repris tout guilleret le chemin du retour

Maryse

 

                ===============

 

Thème cette semaine

" La neige "

 

Promenade poétique dans la neige, Neige d'antan, Boule de neige,

Balade en traîneau, Bonhomme de neige, Les joies de la neige,

Sculptures glacées, Folles parties de luge, Balades en raquettes,

 

Comme beaucoup d'entre vous le savent,

je n'aime la neige qu'en carte postale

Je suis très frileuse.
Mais un jour je me suis décidée

j'ai emmené mes enfants faire du ski

afin qu'ils puissent un peu profiter des joies de la neige,

car jusqu'à présent ils n'en avaient profité que dans le jardin 

en faisant un petit bonhomme de neige,

Oh, très petit car chez nous il y a rarement de la neige

et les années exceptionnelles où il en tombe

c'est en petite quantité

juste de quoi faire quelques petites boules de neige.

Je ne vous parlerai pas des neiges d'antan

je n'en ai pas de bons souvenirs,

et même pas de souvenirs du tout

Il est vrai que je rêvais de balade en traîneau

comme Sissi Impératrice

où de simple balade en raquettes pour se muscler les mollets.

J'ai donc emmener mes 4 enfants à la neige.
Ils n'ont pas skié, mais ont fait de folles parties de luge

Ils riaient de toutes leur joie,

Ils se croyaient sur les autos tamponneuses de la foire

et se renversaient en se tamponnant.

J'aurais bien aimé pousser plus loin

pour voir ces fameuses sculptures glacées

mais ça les intéressait beaucoup moins

étant que cette journée était consacrée à leur plaisir

j'y ai renoncé.

Voilà le récit de ma seule et unique journée passée à la neige.

Maryse.

                                   ========

Pour terminer je vais vous donner une petite recette

toute simple que je me suis inventée et que j'ai trouvée très bonne.

Ce peut être une entrée ou un plat principal si vous l'accompagnez 

d'un bon risotto.

Il vous faudra :

3 belles et bien grosses noix St Jacques par personne

2 gambas (grand calibre)

ou 3 de grosseur normale

Une petite poignée de tellines

 

  1. Résultat d’image pour tellines coquillagesphoto du net

 

pareil de coques

 

  1. Résultat d’image pour tellines coquillagesphoto du net
    1 poélon comme sur la photo des coquillages

 

1/2 verre à moutarde de whisky (ou cognac)

1 bon verre de vin blanc

une pointe de sauceline ou maïzena.

PC080001

 

 

faire légèrement revenir 

les noix, les gambas, les coquillages

puis les flamber

Ajouter le vin blanc,

donner un bouilli pour faire évaporer l'acool.

retirez les noix St Jacques,

ajouter un peu d'eau

salez très légèrement 

et laisser réduire.
Tout cela peut se faire à l'avance.
Au moment de se mettre à table

réincorporez tous les ingrédients afin de les réchauffer

faire une fine liaison soit avec la sauceline (plus facile)

soit à la maïzena

et servir aussitôt.

En plat principal vous pourrez y rajouter par exemple un dos de cabillaud

le faire revenir et cuire comme les noix St Jacques

 

Ne vous inquiétez pas de la longueur des explications

c'est très vite fait.

Celles d'entre vous qui feront cette recette

vous serez gentilles de me dire si vous avez aimé.

                            ======

 

Mon jardin est dépourvu de fleurs

je vous envoie donce celle ci 

54138459

Je vous embrasse