Coucou mes amies (is)

 Je fais une petite interruption à ma pause

car mon amie Bernadette nous demande de faire circuler cette annonce

afin de donner un petit coup de pouce à cette jeune créatrice qui le mérite bien.

J'ai décidé de vous présenter cette annonce sous forme de petite histoire.

 

pour agrémenter mon histoire je me suis servie des photos  

que notre amie Binchy nous présentait sur son blog

vous pourrez en tapant sur son nom en admirer beaucoup plus

ce sont de magnifiques robes de mariées crées par 

w-230-h-71-logo-footer

 

 L'HISTOIRE

 

Il était une fois, et oui tous les contes de fées commencent ainsi

et il s'agit bien là d'un conte de fée

je disais donc il était une fois une jeune fille de parents paysans très pauvres

qui hélas n'avaient pour survivre que les légumes que la mère cultivait

dans son lopin de terre, car son mari qui travaillait pour le comte du château voisin

rentrait à la nuit tombée fourbu et tenant à peine sur ses jambes

cette mère très vaillante et maligne avait pu obtenir par des oeufs tout frais offerts

par le comte des poussins qui devinrent vite des poulettes et un coq

ce qui leur fournissait les oeufs et les jours de fête une volaille.

Leur fille était une rêveuse, comme un peu toutes les jeunes filles de son âge.

Elle rêvait de rencontrer un prince charmant qui la sortirait de cette misère.

Cette belle jeune personne avait des talents qui étaient pour son entourage des défauts

Elle avait le don de créer de magnifiques robes de soie et de dentelle.

dans ce style

topali005

topali006

vivi003

 

topjanis003

 

 

Un jour un Monsieur certainement de haute condition qui cherchait 

quelques terrains à acheter et paysans à engager, s'arrête après avoir 

visité plusieurs fermes, chez ses parents, qui impressionnés,

qu'une personne de cette condition

vienne toquer à leur porte, le firent entrer.


La jeune fille était attablée avec ses dessins qu'elle essaya de dissimuler

mais trop tard ce gentilhomme avait aperçu quelques feuilles

il lui demande la permission de regarder ses autres croquis,

Elle s'éxécute, en rougissant n'ayant pas l'habitude

d'adresser la parole à des personnages  de cette condition et de plus un homme.

Il n'en revenait pas  tous ses croquis étaient superbes et très bien représentés

Il demande à la jeune fille la permission de les conserver quelques jours.


Une semaine plus tard il revient tout souriant pour lui proposer

de lui acheter ses croquis pour une somme qui paraissait fabuleuse à ces pauvres gens.

Il demande aussi à ses parents s'ils accepteraient qu'elle travaille pour lui

en continuant de créer des modèles,

Il leur explique qu'il est le créateur d'une maison de couture de grand nom.

Il faudrait bien sur pour cela qu'elle loge à Paris,

il promettait, étant lui même déjà grand père, de la loger

et de la guider dans ses nouvelles relations.
Les parents acceptèrent,

Avant de partir pour la capitale la jeune fille laissa à ses parents

la somme reçue pour ses dessins

La demoiselle n'a pas encore trouvé son prince charmant

mais elle a trouvé un Monsieur honnête

qui par son travail l'a élevée au sommet de la société

ce qui lui permit de pouvoir porter ses modèles.
Elle attend toujours de rencontrer son prince charmant mais elle n'est pas pressée

elle peut, maintenant, choisir celui qui fera battre son coeur.

Les parents avec la somme reçue pour les dessins de leur fille achetèrent

un grand terrain sur lequel il y avait une belle ferme

ainsi le père travaillerait pour son compte.
La mère a agrandi sa basse cour de clapiers pour les lapins

qu'elle vend au marché du village.

 

J'espère que ma petite histoire vous incitera à aller rendre visite à mon amie Bingy

et d'admirer les magnifiques créations de Stéphanie Wolff.

Et si vous décidez de vous marier ou de marier votre fille

vous serez la plus belle pour vous rendre à la mairie

 

unnamed

 

 

Je vous embrasse et vous retrouve comme convenu début septembre